Marie-France Beaufils, sénatrice d'Indre-et-Loire
La page Facebook des sénateursSuivez nous sur twitter @presse_crcsenat
Loupe
Recherche avancée

Très bonne question ! Réponse dans leur déclaration officielle, un texte qui définit leur ligne de conduite parlementaire et où les sénateurs du groupe CRC expliquent notamment quel rôle ils entendent jouer alors que François Hollande occupe l’Elysée et que la droite vient de reconquérir le Sénat.

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

SERVICES PUBLICS

Le Sénat prépare un nouveau désengagement de La Poste

Par Nicole Borvo Cohen-Seat, Marie-France Beaufils / 13 janvier 2004

Une lettre de Nicole Borvo et de Marie-France Beaufils aux maires de France

Les communes subissent concrètement, depuis plusieurs années, le désengagement territorial de la Poste que ce soit par le biais de la réduction du nombre d’heures d’ouverture des bureaux de poste ou par leur fermeture. Nombre de maires sont à la recherche de solutions alternatives, pour faire face à ce désengagement.

Or, les 27 et 28 janvier, le Sénat va débattre, avant l’Assemblée Nationale, du projet de loi relatif à la Régulation des activités postales, texte qui risque d’accentuer encore le désengagement de la Poste et d’aggraver la fracture postale territoriale. Serait ainsi prévue la fermeture de plus de 6000 bureaux de postes sur les 12 500 de plein exercice actuellement.

Cette nouvelle étape du processus de libéralisation engagé depuis 1997, par la Commission européenne compromettra la pérennité du service public postal et contribuera à l’accélération des fermetures de bureaux de poste.
Ce projet de loi a, en effet, pour but de restreindre le domaine réservé de la poste en fixant les limites du monopole postal à 100g et à 3 fois le tarif de base, ces seuils devant être à nouveau abaissés à 50g et à 2,5 fois le tarif de base pour le 1er janvier 2006. Cette diminution importante du domaine réservé aura pour conséquence immédiate une réduction de l’activité de la Poste.
Quelles en seront réellement les incidences en terme d’aménagement de notre territoire et d’accessibilité à ce type de service de proximité ?

Certaines grandes entreprises confient déjà une partie de leur courrier à des postes étrangères comme la DeutschPost. Cette ouverture supplémentaire à la concurrence permettra aux postes étrangères et opérateurs concurrents d’exploiter les secteurs les plus rentables de l’activité postale. Autrement dit, ce sera la fin du mécanisme de péréquation permettant grâce aux excédents dégagés par les segments les plus rentables de financer les activités déficitaires et d’assurer ainsi, par exemple, la distribution du courrier en zone rurale.

En soumettant à la concurrence une part importante de l’activité de la Poste, ce projet de loi ne lui donne pas les moyens d’assurer le service public postal sur l’ensemble du territoire. En donnant à des concurrents des autorisations d’utiliser le réseau postal, le plus rentable probablement, ce texte laisserait le secteur le plus fragile à la Poste.
Demain vers qui se retournera-t-on pour assurer la présence postale sur tous nos territoires ?

Aujourd’hui, la péréquation entre les différentes activités que sont le courrier, les colis, les services financiers permettent à la Poste de faire face à ses obligations de service public. Pourquoi casser une telle complémentarité qui fait preuve de son efficacité ? L’élargissement des services financiers de la Poste devrait au contraire contribuer à améliorer ce service en direction de nos populations. Or, c’est une démarche inverse que nous propose ce projet de loi.

Les sénateurs et sénatrices du groupe communiste, républicain et citoyen, tenaient donc à alerter l’ensemble des maires, élus de grandes ou petites communes, sur les dangers de la mise œuvre de la libéralisation, tant du point de vue de l’emploi que de la réduction de la présence postale sur notre territoire.
La préservation d’un service public postal de qualité, capable de répondre en tout point du territoire aux besoins des usagers, y compris en matière des nouvelles technologies de communication est aussi la condition sine qua non d’un aménagement équilibré et cohérent de notre territoire. Aussi les sénateurs et sénatrices du groupe Communiste Républicain et Citoyen souhaitaient attirer votre attention pour que notre mobilisation pour la préservation de notre service public postal et de ses 17 000 bureaux de poste contribue à renforcer un des réseaux les plus performants d’Europe !

Recevez, Madame, Monsieur le maire, les sincères salutations de l’ensemble des sénateurs et sénatrices du groupe Communiste, Républicain et Citoyen.


INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Nouveau racket sur la dépense publique

Dotations de l’État aux collectivités locales

Par Marie-France Beaufils / 17 juillet 2013

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Un mécontentement très fort chez les élus locaux

Elections sénatoriales du 25 septembre 2011

Par Marie-France Beaufils / 27 septembre 2011

FINANCES, IMPOTS ET BUDGET : Les déficits se creusent, la dette publique gonfle ? Que fait le gouvernement ? Il baisse l’ISF !

Impôt de solidarité sur la fortune

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 16 février 2011

EUROPE : A guichet ouvert pour la spéculation !

Fonds monétaire européen

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 11 mai 2010

ENVIRONNEMENT : Une taxe qui n’avait pas grand-chose à voir avec l’écologie

Taxe carbone

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 25 mars 2010

SERVICES PUBLICS : Après la tribune de Raffarin, l’UMP se retrouve pour faire payer les familles

Suppression de la taxe professionnelle

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 6 novembre 2009

FINANCES, IMPOTS ET BUDGET : Non à la mise sous tutelle des collectivités territoriales !

Réforme de la taxe professionnelle

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 10 juillet 2009

ECONOMIE : G 20 et crise financière : il faut enfin répondre aux attentes des salariés et des peuples

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 30 avril 2009

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Stock-options : un désaveu pour Sarkozy et Parisot

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 3 avril 2009

FINANCES, IMPOTS ET BUDGET : La suppression de la taxe professionnelle est un non-sens économique

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 6 février 2009

ECONOMIE : Livret A : le gouvernement plombe l’épargne populaire

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 15 janvier 2009

FINANCES, IMPOTS ET BUDGET : Il est urgent d’instaurer l’égalité fiscale

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 12 juin 2008

FINANCES, IMPOTS ET BUDGET : Niches fiscales : l’arbre qui cache la forêt

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 7 mai 2008

Loi de finances 2005 : le Sénat sous la dictée du Medef ?

Par Thierry Foucaud, Marie-France Beaufils, Bernard Vera / 17 novembre 2004

SERVICES PUBLICS : Le Sénat prépare un nouveau désengagement de La Poste

Par Nicole Borvo Cohen-Seat, Marie-France Beaufils / 13 janvier 2004

Decor
Marie-France BEAUFILS
Sénatrice d’Indre-et-Loire

Membre de la commission des finances

Elue le 23 septembre 2001

Decor
Intranet
Haut de page